Manque d'atteinte

Par Frédéric Fontaine

Pierre précieuse: défaut?

Pour mieux contempler le magnifique rubis qui orne votre toute nouvelle bague de fiançailles, vous vous êtes acheté une belle loupe de gemmologue, et là, enfer et damnation ! Vous avez découvert sur la partie inférieure de la pierre, au beau milieu de la fameuse culasse, un trou énorme. Que faut-il en penser ? Tout d’abord, il convient d’évoquer un paradoxe concernant les pierres précieuses. Ce paradoxe est le suivant : plus une pierre de couleur est rare, plus elle risque de vous paraître mal taillée. Pourquoi ? Parce que les pierres sont vendues au poids (Le prix des pierres précieuses est libellé en dollars par carat, 1 carat=0,20g). Quel rapport me direz vous ? Lorsqu’un lapidaire taille une pierre fine ordinaire (grenat, améthyste), il n’hésitera pas à « perdre » du poids (par rapport à la pierre brute), pour optimiser sa taille et proposer une pierre calibrée avec des dimensions parfaites. La pierre sera également parfaitement symétrique avec une culasse bien centrée. Par contre, lorsque le même lapidaire a taillé votre rubis (qui est une pierre incomparablement plus précieuse), il s’est attaché à faire ressortir sa belle couleur, sa vivacité exceptionnelle tout en tentant de « sortir » la pierre la plus lourde possible. Pour ce faire, il n’a pas hésité à « désaxer » la pointe de culasse ou à tailler la pierre au plus près d’un cristal englobé dans la pierre brute, créant ce « trou » de surface que vous avez pu voir facilement à la loupe. Un « trou » parfaitement naturel que nous appelons un « manque d’atteinte ». C’est également pour faire du poids que votre rubis ne mesure pas parfaitement 8mmx6mm mais 81x58 par exemple. Sa table n’est pas parfaitement plate mais elle est un peu plongeante. Cela participe au charme de votre pierre et cela rend votre bague de fiançailles unique.

Vos commentaires

envoyer >
bague emeraude fiancailles
Voir toute la liste