Main de fiançailles

Par Frédéric Fontaine - Photo musée Rodin

L’antiquité ne manquait pas de poésie puisque l’on pensait à cette époque, qu’un vaisseau sanguin, la Vena Amoris (la veine de l’amour), reliait l’annulaire de la main gauche directement au cœur et que pour cette raison*, les bagues se devaient d’être portées sur ce doigt. On sait maintenant que cette croyance, bien que très romantique, est fausse. Chaque doigt des deux mains a le même réseau veineux.

Mais l’habitude a perduré et on continue de porter ses bagues (fiançailles et alliance) sur l’annulaire de la main gauche. En France en tout cas, car dans d’autres pays cela peut être différent. En Allemagne, la bague de fiançailles est portée sur la main gauche, mais l’alliance, sur la main droite sauf parfois pour les catholiques. Idem au Royaume Unis, en Espagne (sauf en Catalogne), en Russie, en Grèce, en Pologne, en Hongrie ou en Autriche et pour toute personne de confession orthodoxe ou juive. Au Pays Bas, les catholiques portent leur alliance à gauche et les protestants à droite… Ouf !

En France, la tradition de juxtaposer sa bague de fiançailles à son alliance sur l’annulaire de la main gauche est fortement ancrée dans les habitudes. Dans quel sens ? A l’inverse de la chronologie, l’alliance en premier et la bague de fiançailles en second.

Dans certain cas, (bague de fiançailles volumineuse qui laisse peu de place à une alliance, bague au corps décalé qui crée visuellement un triangle de peau pas très esthétique entre les deux bagues ou bague de fiançailles au dessin très pur contrarié par la proximité d’un autre bijou), la juxtaposition peut s’avérer difficile.

Certaines jeunes mariées choisissent donc aujourd’hui de transférer leur bague de fiançailles sur la main droite au moment de leur mariage.

Dans le passé, les femmes évitaient le port de leur bague de fiançailles main droite car dans certaines régions, c’était signe de deuil. La veuve portant l’alliance de son défunt mari à côté de la sienne, elle était contrainte de changer de main sa bague de fiançailles par manque de place.

Aujourd’hui cette habitude est moins pratiquée.

Aux Etats Unis, pays pour lequel, « l’engagement ring » est un symbole très fort se développe actuellement une nouvelle tendance qui plébiscite le port d’un diamant sur la main droite. A l’initiative de ce nouveau « must have »: les stars de Hollywood comme d’hab (Halle Berry, la très fameuse James Bond Girl, en tête, ou l’incontournable, lorsqu’il s’agit de tendance joaillerie, Sarah Jessica Parker de Sex and the City). Un mouvement orchestré par les services du Diamond Information Center, la branche Marketing de la très puissante De Beers. Pour le D.I.C, la bague de la main gauche (à laquelle on ne renoncera pas of course) est celle du « Nous » alors que celle que la Newyorkaise « Hype » affichera sur sa main droite est celle du « Moi ».

 

Photo wisegeek ©

 

Elle marque ainsi son indépendance, sa liberté. C’est la bague des femmes qui réussissent financièrement et qui n’ont besoin de personne pour se faire plaisir.

Je trouve le concept séduisant.

En résumé, toutes les pratiques concernant le port des bijoux sont devenues bien compliquées au risque d’y perdre son latin sentimental.

En définitive, sans ignorer les us, porter ses bijoux comme on le souhaite en fonction de critères strictement esthétiques, reste certainement la meilleure des solutions. C’est en tout cas, le conseil de MBF.com, le portail des amoureux.

* D’aucuns prétendent que c’est à cause des prêtres catholiques qui autrefois associaient les trois premiers doigts de la main gauche de la fiancée (pouce, index et majeur)  au Père, au Fils et au Saint-Esprit avant de passer l’alliance sur l’annulaire.

22.06.16

est ce que l'homme aura aussi la bague de fiancaille

- guellord, 25 ans (kalemie(rd congo))

22.12.16

Très beau

- Kim, 15 ans (Stras )

Vos commentaires

envoyer >
Voir toute la liste