Le Cabochon

Par Frédéric Fontaine - photo pomellato -

Le cabochon

Pour le plus grand nombre, une «bague cabochon» est assimilée à ce que l'on appelle, dans le domaine de la joaillerie, une bague « jonc »: c'est à dire, une bague large, un anneau bombé sur lequel les pierres ne reposent pas sur des paniers individuels garnis de griffes, mais sont, au contraire, englobées (serties clos), un peu comme sur une chevalière. En réalité, le terme cabochon qualifie simplement un type de taille pour les pierres précieuses (ou les pierres fines). En opposition à la taille facettée, la taille cabochon n'a pas de facette.

bague MammaMia par CiedesGemmes

 

La couronne de la pierre est juste lissée en relief par le lapidaire. Parfois, celui ci peut créer des arêtes pour souligner une forme coussin (un rectangle aux coins arrondis), on parle alors de taille cabochon «pain de sucre». Il peut aussi placer des facettes sur la culasse de la pierre, comme pour la taille «cabochon suiffée». La taille cabochon est habituellement réservée aux pierres de qualité moyenne ou médiocre (les pierres présentant de nombreuses inclusions ou celles qui sont un peu ternes). Les pierres brutes de très belle qualité sont généralement facettées, notamment en ce qui concerne les très beaux rubis de Birmanie (Myanmar), car pour ces pierres, la taille à facettes reste la meilleure façon de « servir » au mieux leur vivacité exceptionnelle. Néanmoins, il nous arrive de tailler en cabochon de «bonnes» pierres (belle couleur, matière vive) car des maisons prestigieuses comme «Boucheron» ou «Bulgari» ont su entretenir la demande pour ce type de taille dans le domaine de la haute joaillerie.

Vos commentaires

envoyer >
bague fiancailles compagnie des gemmes
Voir toute la liste