Ma bague art deco

Par Frédéric Fontaine & Simon La Salle

Bague Art Déco

Classique la bague Art Déco ? Au contraire, elle est toute indiquée pour celle dont la vie est un roman. Fan des années folles, vous ne pouvez choisir entre votre amour pour les virées nocturnes ou les escapades sur la Riviera ? Portez toujours à votre doigt le signe de votre passion dévorante pour la vie,  et elle vous ne vous décevra pas.

Dans les années 30, souvent considérées comme l'âge d'or de la joaillerie, le bijou était au cœur de toutes les fêtes. Celles que décrivit Francis Scott Fitzgerald ont à jamais fixé la soif d’optimisme de la génération d'entre les deux guerres mais aussi la grâce et l’audace de ses nouvelles icônes du style empreintes de force et de modernité.

L’univers de la joaillerie ne fait pas défaut à cette envie de nouveauté et de jeunes iconoclastes font table rase du passé en réinventant complètement le bijou. Les formes sont géométriques, graphiques presque raides comme la fameuse taille baguette qui lorsqu’elle apparaît, connaît un succès immédiat. Les plus radicaux comme Jean Desprès ou Jean Fouquet sont d’anciens ingénieurs et se considèrent plus comme des architectes du bijou que comme des artisans joailliers. Ils livrent des créations au nom surprenant de bague "moteur", broche "bielle" ou bracelet "arbre à came". Sous leur influence, les grandes maisons vont suivre. Charles Jacqueau bouleverse la collection Cartier et Jeanne Toussaint imagine la fameuse panthère. Au salon de 1925, Boucheron est remarqué pour la virtuosité technique de ses bijoux modulables. A la pointe de la création, la maison Boivin intègre la jeune Suzanne Belperron qui va signer des bijoux considérés encore aujourd’hui comme les plus novateurs.

A Paris encore, les joailliers fréquentent les artistes qui les influencent. On retrouve à leur côté, le surréaliste André Breton, le peintre Delaunay et sa femme Sofia, Charlotte Perriand ou l’orfèvre Jean Puiforcat. En Amérique, Tiffany se déchaine et fait entrer de nouveaux matériaux dans le concert créatif de la joaillerie, le jade si prisé en Chine ou le diamant champagne que la maison mariera à l’onyx, à l’émail ou au platine. « Quoi qu’il arrive, il y aura toujours en moi celle que je suis ce soir », nous rappelle Zelda dans "Tender is the Night". Depuis, ses belles nuits enivrées, l’art déco n’a cessé d’inspirer la création contemporaine dont encore récemment, les collections de Cartier ou celle de Louis Vuitton pour ne citer qu'eux.

bague art deco

Vos commentaires

envoyer >
solitaire diamant taille emeraude
Voir toute la liste