Chevaliere homme

Par Thibaut d'Abbeville

Chevaliere homme à graver

Cette semaine nous nous intéresserons à ce que tout jeune « gentleman » devrait savoir sur le port d’une chevalière familiale et sur sa  fabrication. Mon ambition n’est pas de résumer en quelques lignes, la science de l’héraldisme et de ses usages car c’est un sujet complexe pour lequel les avis sont souvent partagés et font débat.

Je me contenterai plus simplement d’évoquer quelques fondamentaux concernant le port des armes familiales et tenterai de vous informer sur les aspects à ne pas négliger lorsqu’il s’agit de faire fabriquer une chevalière héraldique. Ces différents sujets seront abordés sous la forme de « question, réponse » pour faire plus simple.

Chevaliere homme :

Quelle forme pour son plateau ?

La forme la plus pratiquée est l’ovale ou le coussin, rectangle à bords arrondis. Pour les femmes, le plateau sera souvent de forme ovale. Evitez les plateaux trop épais. Evitez les formes rectangulaires, les plateaux ronds ou en ovale très en pointe. Evitez également, les corps de bague trop cintrés ou pas cintrés du tout. Evitez enfin, les chevalières trop volumineuses car ostentatoires ou trop petites qui rendront la gravure illisible.

Forme de l’écu dans lequel je vais graver mes armes ?

Ecu évoquant le bouclier médiéval pour les hommes, porté en pointe ou en « baisemain », c’est à dire tourné vers l’extrémité des doigts si l’on est célibataire, tourné vers la main si l’on est engagé ou marié, écu en « bagarre ».

Ecu en forme de losange pour les jeunes filles, en ovale pour les femmes mariées. Les armes sont alors écartelées avec celles de son mari, si le mari a lui aussi des armes. Si son mari n’a pas d’armes, une femme ne « devrait » plus porter ses armes de jeune fille.

Les armes mélangées sont personnelles et ne seront pas transmises.

Quel type de fabrication faut-il privilégier pour la réalisation d’une chevalière héraldique tout en or ?

Evitez les fabrications par reprise de fonte. L’alliage peut révéler des porosités invisibles en surface mais présentes en profondeur et qui vont altérer le travail du graveur. Une chevalière héraldique doit avoir été forgée, c’est à dire, mise en forme à la forge, ce qui garantit une bonne qualité d’alliage, sans bulle d’air, donc sans mauvaise surprise au moment de la gravure.

Chevaliere homme :

La couleur de l’or ?

Généralement, les chevalières sont en or jaune, ce qui implique d’ailleurs une alliance de la même couleur. La demande pour les chevalières en or blanc est de plus en plus forte. Sur les chevalières réalisées en or blanc, la gravure sera moins lisible que sur les chevalières en or jaune ou en or rose. L’or blanc, même de bonne qualité (or palladié), a tendance à jaunir, donc nécessite un entretien régulier pour conserver son éclat: polissage + rhodiage (appliqué par électrolyse). Ce traitement altérera la qualité de la gravure en creux sauf à «l’épargner» avec un vernis spécial et à accepter de ce fait, un aspect bicolore (blanc/blanc jaune).

Ecu timbré, (surmonté d’une couronne)

Le titre se transmet exclusivement de père en fils. Des armes maternelles peuvent être portées si elles sont brisées. Seul l’aîné de la famille peut porter les armes pleines et timbrées à l’annulaire gauche en juxtaposition de son alliance (s’il est marié), car il est le porteur du titre symbolisé par une couronne. Les cadets devraient « en principe » porter leur chevalière à l’auriculaire, écu coiffé d’un heaume. Les femmes portent leurs armes sans timbre car les titres sont tous militaires, donc exercés par les hommes, sauf pour les reines et les princesses. Les femmes portent leur chevalière à l’auriculaire gauche.

Gravure sur pierre ?

Il est possible de graver les armes sur pierre, c’est plus cher et plus fragile. Les pierres utilisées sont le jaspe, jaspe sanguin (la pierre du Christ), la calcédoine et tous les types d’agates. Les agates « nicolo » sont stratifiées et ne présentent pas la même couleur en surface et en profondeur, cela permet une lisibilité accrue de la gravure lorsque la pierre est intaillée et révèle sa couleur profonde.

Est-il possible de graver ses armes sur pierres fines rares ou sur pierres précieuses ?

Oui, par exemple, sur une tourmaline verte chromifère, (une seule fois à la Compagnie des Gemmes), sur une émeraude ou un saphir (pas très fréquent non plus). La pierre est alors taillée ou retaillée en dents de loup pour ouvrir la table et offrir le maximum d’espace au graveur. La gravure se fera à l’aveugle sous un filet d’huile continu pour se préserver des chocs thermiques. La pierre perdra une grande partie de son éclat et de sa valeur, (à n’envisager qu’avec des pierres de qualité moyenne).

Les armes à l’étranger ?

En Angleterre, la tradition veut que toutes les chevalières soient portées à l’auriculaire, le plus souvent à gauche, (pinky finger), hommes ou femmes, aînés ou cadets. La forme de l’écu est identique à l’écu français contemporain. Ecu étranger pour armes françaises : certaines familles françaises peuvent aujourd’hui faire graver leurs armes dans un écu italien, pour optimiser leur lisibilité…

Pourquoi les armes sont elles gravées à l’envers ?

De façon à ce qu’elles soient à l’endroit lorsque la chevalière servira de sceau sur une cire.

Notons enfin que ces usages sont assez récents et que s’il est bon de les connaître, ils sont souvent transgressés, y compris dans les familles les plus légitimes.

 


06.11.14

Bonjour je me permets de vous ecrire pour vous demander combien vous demander combien vous faites les cevalieres pour hommes . je vous remercie Cordialement Thibault Martinet

- thibault, 25 ans (saint martin boulogne)

Vos commentaires

envoyer >
bague saphir fiancailles
bague rubis fiancailles
Voir toute la liste